Arrivée de 6 émoticônes « Réactions » sur Facebook : en quoi peuvent-elles améliorer votre e-réputation ?


Le 8 octobre 2015, Mark Zuckerberg, fondateur et P.D.G. actuel de Facebook, a annoncé l’extension du bouton « j’aime ». Ce projet, nommé « Réactions » est actuellement en phase de test en Espagne et en Irlande. Actuellement, il est uniquement disponible sur la version mobile du réseau social.

Qu’est ce qui change ?

Habituellement, lorsque vous postez une publication sur Facebook, vos interlocuteurs ont 3 possibilités pour réagir : aimer la publication, la commenter, ou encore la partager.

Toutefois, vos interlocuteurs ne réagissent pas de la même manière face à un « bon moment » et à un moment qu’ils ont moins apprécié. En effet, exprimer sa tristesse est difficile via le bouton unique « j’aime ».

Aujourd’hui, Facebook y remédie en vous proposant une palette d’émoticônes qui permet de spécifier votre réaction et celle de vos interlocuteurs : « j’aime »  – « amour » – « amusement » – « joie » – « surprise » – « tristesse » – « colère ».

Reactions Facebook

© Facebook

Ces nouvelles émoticônes ont été soigneusement sélectionnées en fonction des réactions les plus populaires retrouvées dans les commentaires de publication.

En ce qui concerne le bouton « j’aime pas », qui a été tant attendu par plusieurs utilisateurs de Facebook, il ne sera finalement pas intégré car jugé trop négatif par le fondateur du réseau social.

Comment ça marche ?

Lorsque vous trouvez par exemple qu’une publication est amusante, vous devez simplement appuyer longuement sur le bouton « j’aime », que vous connaissez déjà. Cela actionnera automatiquement  une barre contenant les 7 boutons avec les émoticônes. Vous restez « appuyé » et vous basculerez jusqu’au bouton « haha ». Lorsque vous levez le doigt, vous avez sélectionné l’émoticône.

En quoi cette nouveauté pourrait vous aider à améliorer votre e-réputation ?

En tant qu’utilisateur de Facebook à titre professionnel, l’élargissement des réactions sous forme d’émoticônes va vous permettre de mieux cibler les attentes de vos prospects et clients, et d’éviter les faux-pas.

En effet, vous pourrez faire la différence entre ce qui est aimé et ce qui est adoré. Cela vous servira pour cerner les thèmes et projets à développer. Les publications les plus adorées pourront être réutilisées et publiées sur votre site Internet, par exemple. Cela pourra être un gage de qualité qui donnera une image positive aux prospects.

Néanmoins, les publications qui récolteront beaucoup d’émoticônes tristes ou énervés, vous permettront de retravailler les points à améliorer et de limiter les erreurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *